Santé

Comment puis-je obtenir du CBD en France ?

Entre ouvertures légales et lacunes réglementaires, la saison française de Legal Cannabis débute.

La France entretient une relation résolument intense avec le cannabis. D’une part, il a historiquement un taux d’utilisation des produits du chanvre parmi les plus élevés de tous les pays européens. D’autre part, jusqu’à il y a très peu de temps, la législature française était l’une des législatures du cannabis les plus strictes d’Europe. Beaucoup de choses ont changé récemment dans ce pays, qui, comme cela s’est produit en Italie ces dernières années, devient de plus en plus favorable au cannabis (mais sans exagération). Ces changements lents et prudents nous amènent à penser que l’État français s’adoucit enfin après l’acceptation de Cannabis Light et se prépare à s’ouvrir aux activités connexes qui se trouvent également ici. l’italien.

A lire également : Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

Vous pourriez également être intéressé par :Voyagez en avion avec Cannabis Light et CBD Oil

La France adore le cannabis, mais ne veut pas l’admettre.

Selon des estimations très fiables, en France, beaucoup de cannabis est consommé historiquement. Environ 17 millions de personnes déclarent l’avoir essayé, tandis que 1,4 million ont déclaré l’avoir consommé régulièrement illégalement. Parmi ces utilisateurs réguliers, 700 000 ont dit aux intervieweurs de consommer de l’herbe quotidiennement. Une enquête récente menée par un organisme français a également indiqué que 51 % des répondants seraient favorables à une légalisation limitée aux produits à un niveau raisonnable de THC , suivant de nombreuses tendances internationales qui facilitent le commerce et la consommation de cannabis dans le monde entier.

A voir aussi : Comment utiliser les cristaux CBD ?

Des peines plus légères pour les personnes retrouvées en possession de cannabis illégal

A Le premier pas vers l’acceptation du cannabis a été réalisé par les forces de l’ordre grâce à un nouveau plan adopté par les autorités françaises en 2017 pour simplifier le processus de persécution des consommateurs illégaux de cannabis. Selon le nouveau plan, les citoyens pris dans l’acte de la police en possession de cannabis ne doivent payer qu’une amende d’un montant limité (généralement environ 200 euros). Une bonne nouvelle étant donné que les implications juridiques et économiques pour les propriétaires de cannabis étaient parmi les plus strictes et les plus strictes d’Europe. Les législateurs français ont opté pour ce changement principalement pour libérer les policiers et les cours de justice des lourdes charges bureaucratiques liées au traitement d’un grand nombre de fumeurs de cannabis fondamentalement moins dangereux. Bien sûr, les représentants du gouvernement ont clairement indiqué dès le départ que ces changements ne le sont pas. indiquent qu’il n’est pas disposé à aller vers une éventuelle légalisation et que le gouvernement n’a aucun intérêt à autoriser l’usage récréatif du cannabis.

La législation française Cannabis Light

droit français est très clair sur le sujet : seules les fibres et les graines de chanvre peuvent être utilisées commercialement ou industriellement. En fait, les fleurs sont exclues de la vente et de la transformation, ce qui rend impossible, par exemple, sur papier d’extraire du CBD (composant non psychoactif mais relaxant du chanvre) en France. Pour cette raison, la plupart des produits CBD vendus légalement en France proviennent de l’étranger Le .

Mais cette restriction française crée un conflit fort avec la législation européenne sur le chanvre : en fait, le droit de l’UE établit des règles de marché communes pour certains produits parmi lesquels la variété de chanvre Sativa est également incluse, répertoriées parmi les espèces agricoles communes de l’UE. La législation européenne autorise donc la production, la commercialisation et l’utilisation industrielle de ces produits à condition que leur teneur en THC (substance psychoactive) présente (naturellement dans les inflorescences de cannabis) ne dépasse pas 0,2% .

En résumé, la loi française limite la production et l’utilisation industrielle du chanvre à ses fibres et à ses graines et n’autorise que 21 variétés végétales. Ces conditions sont beaucoup plus restrictives que celles établies par le droit européen, mais elles devraient prévaloir sur le droit national.

Les premiers magasins Cannabis Light en France

Le premier magasin qui vend des produits de cannabis léger et CBD a ouvert ses portes début juin dans le onzième arrondissement de Paris basé précisément sur ces prémisses légales de moisissure européenne. Après très peu de magasins spécialisés sont apparus dans de nombreux d’autres villes de l’État français connaissent un grand succès auprès des consommateurs du monde entier. Pourtant, même en France, les produits de cannabis dont la teneur en THC est limitée à la dose permise par la loi ne peuvent pas être fumés et les bienfaits pour la santé qu’ils induisent n’apparaissent pas sur les étiquettes. La plupart des boutiques françaises, comme la plupart des boutiques italiennes, s’approvisionnent en Suisse, où la réglementation est plus souple et où les produits sont vraiment bons grâce à une production qui offre une expérience exceptionnelle.

En France, la législation est actuellement trop vague pour clarifier l’avenir du commerce léger légal du cannabis , mais il est certain que les premières mesures ont été prises ici aussi pour viser une entreprise de cannabis léger saine et florissante.

Qu’adviendra-t-il des magasins de cannabis légers en France ? Ce n’est que dans les prochains mois que nous aurons la réponse.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons