digitalisation
Grandes Entreprises

La digitalisation de vos services administratifs

6

Combien de fois avez-vous dû faire la queue durant des heures dans les administrations publiques simplement pour demander une information ? Combien de rendez-vous infructueux avez-vous dû prendre avec un agent des services publics pour prendre un document qui n’était pas prêt, mais dont vous aviez besoin en toute urgence ? Si le numérique domine le monde depuis très longtemps, au niveau de l’administration, les techniques de gestion demeurent encore manuelles, les ressources humaines sont très sollicitées et doivent s’occuper de chaque dossier jusqu’à terme. Toutefois, depuis peu, la digitalisation prend de l’ampleur, et de plus en plus de Français y croient.

La digitalisation des services administratifs pour un meilleur service

Lorsque l’on parle de la digitalisation des services administratifs, l’on a tendance à pencher la balance du côté du contribuable, en ne voyant que les avantages que cela représente pour lui. En effet, hormis l’administré qui a aujourd’hui la possibilité de faire les formalités de demande d’acte de naissance ou de documents d’identité en ligne, pour le personnel des services publics, c’est également une aubaine.

Si l’administration est si critiquée, si elle semble si lente, si insatisfaisante, c’est bien parce que le personnel a du mal à gérer les demandes de manière efficace et à apporter aux administrés les réponses à leurs questions et à leurs sollicitations comme il faut.

Aussi, avec la digitalisation des services administratifs, c’est d’abord les agents des administrations publiques qui sont les plus soulagés, car le travail sera allégé, le service plus fluide.

Le point le plus marquant dans la numérisation des services administratifs, c’est la diminution du flux de contribuables qui se pressent dans les locaux des ministères, des mairies, des commissariats, des préfectures chaque jour.

Pour un agent des services publics, répondre à une demande en ligne par un simple email est nettement plus accommodant que de recevoir sur rendez-vous, traiter des cas multiples à répétition, tout en faisant en sorte de convenir aux attentes du contribuable.

Le constat est réciproque puisque de son côté, l’administré économise son temps, mais aussi son argent. Il n’aura pas à se déplacer et à venir passer des heures en attente pour un service public administratif.