Freelances

Comment devenir traducteur professionnel

Un traducteur est une personne qui fait passer un texte ou un discours d’une langue à une autre. Spécialiste ou généraliste, il peut travailler dans une entreprise ou à son propre compte. Le traducteur professionnel se distingue par son statut. C’est un fonctionnaire ministériel qui travaille avec l’autorisation du ministère des Affaires étrangères. Mais avant d’y parvenir, il est indispensable de suivre une formation et une démarche très particulière. C’est ce que nous allons voir dans le présent article.

Se former et acquérir de l’expérience

Pour faire de la traduction votre métier, une formation particulière est requise. Elle consiste à suivre un cursus universitaire de 5 ans ou d’étudier dans une école spécialisée. La formation aboutit à l’obtention d’une maîtrise dans une ou plusieurs langues étrangères. Le diplôme acquis, il convient de travailler à l’acquisition d’une expérience dans le domaine. Cette dernière est importante car la suite de la démarche pour devenir un traducteur professionnel est très sélective. D’où l’intérêt de se distinguer en mettant toutes les chances de son côté avec cette expérience. Le statut de traducteur professionnel n’est accessible qu’aux personnes majeures et ne disposant pas de casier judiciaire. Une fois toutes ces conditions remplies, vous pouvez soumettre votre candidature.

A lire en complément : DYEZ : une agence SEO à votre écoute

Soumission de la candidature et étude de dossier

Pour devenir traducteur professionnel, il faut adresser une demande au procureur de la République au plus tard, le 1er mars. Pour cela, un dossier à remplir est à retirer auprès du tribunal de première instance du district ou on réside. On doit y indiquer sa formation et son expérience professionnelle. Après dépôt du dossier, les autorités policières et judiciaires mèneront l’enquête pour vérifier les informations figurant dans le dossier. Ensuite, le dossier est transmis à la cour d’appel qui, réunie en assemblée générale va prendre la décision finale. Si cette dernière est favorable, elle vous convoquera pour prêter serment et ainsi devenir traducteur professionnel au compte des grandes entreprises par exemple.

A voir aussi : Top 5 des meilleures plates-formes de freelance

28 février 2020
Show Buttons
Hide Buttons