TPE / PME

Comment bien rédiger votre document unique

Depuis 2001, il est devenu impératif pour les chefs d’entreprise de mettre sur pied un document unique d’évaluation des risques professionnels lorsqu’il dispose de plus d’un employé. Ce papier qui sert à prévenir les éventuels soucis qui peuvent survenir au sein de la société et également une assurance pour les employeurs. Découvrez comment le dresser de la meilleure des manières. 

Le document unique, c’est quoi ? 

La prévention des risques au sein de l’entreprise est une notion qui met à la fois le responsable et ses employés à l’abri en cas de pépin. Ainsi, le document unique permet d’envisager toutes les mesures possibles pour garantir la sécurité des employés, mais aussi leur intégrité physique et morale. 

A lire également : Comment choisir son agence de recrutement

Selon le secteur d’activité de l’entreprise, les risques auxquels sont exposés les collaborateurs peuvent différer. Ainsi, le document unique se doit de recenser les différents aspects de la profession et les dangers potentiellement encourus. Cela concerne donc aussi bien les expositions aux produits dangereux, que les conditions internes de travail, mais aussi les maladies inhérentes à la pratique de l’activité. Pour la rédaction de votre DUER, il est essentiel cependant de suivre une certaine méthodologie.

Suivre les indicateurs pour rédiger le document unique

L’établissement du document unique est la chasse gardée du responsable de la société. Ainsi, même pour les grandes entreprises, ce dernier à l’obligation de préciser les risques liés à son activité et de proposer des solutions préventives pour les éviter. La prise en charge du risque lorsqu’il survient doit également figurer sur le document unique. 

A découvrir également : Pros : identifiez vos produits avec des étiquettes codes barres de qualité !

Lors de la rédaction du document unique, le patron doit tout d’abord énoncer les différents types de dangers (possibilité de chutes, exposition à des substances toxiques…) Il est également indispensable de mettre sur pied une méthodique pour éviter que ces risques ne menacent les employés et de préciser les moyens mis en place pour sécuriser les collaborateurs. L’idéal pour bien visualiser les niveaux de risques est de procéder par une catégorisation afin de définir le niveau de gravité du risque. 

27 février 2020
Show Buttons
Hide Buttons