Santé

Les avantages et les inconvénients du vaccin

Administré aux personnes en bonne santé, le vaccin est une substance microbienne capable d’immunisé contre une maladie. Cependant, bien qu’il soit testé, l’admission d’un vaccin présente un certain nombre de risques. Retrouvez de ce fait dans cet article les avantages et inconvénients du vaccin.

Les avantages du vaccin

Le vaccin offre de nombreux avantages pour l’individu, contribuant à une meilleure santé globale. Tout d’abord, il apporte une protection spécifique contre des agents pathogènes responsables de maladies graves voire mortelles, comme la rougeole, la coqueluche, le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite. En outre, le vaccin aide à prévenir des complications sérieuses telles que les oreillons, la pneumonie, l’encéphalopathie, la rubéole et des convulsions. Ainsi que les infections susceptibles de provoquer des cancers, l’hépatite B et le papillomavirus, ou encore des handicaps permanents.

A lire en complément : Box à accu ou batterie intégrée : comparer pour mieux choisir !

La vaccination permet également de créer une protection collective en protégeant les personnes non immunisées ou vulnérables, comme les nourrissons, les personnes âgées et les femmes enceintes, lorsque leur entourage est vacciné. Enfin, la vaccination joue un rôle crucial dans la réduction de la morbi-mortalité liée aux infections à prévention vaccinale. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la vaccination est le moyen le plus efficace de prévenir les maladies infectieuses, évitant ainsi environ 3 millions de décès chaque année dans le monde. De plus, elle contribue à la diminution des coûts de santé, faisant de la vaccination un enjeu majeur pour les individus et les systèmes de santé.

A lire aussi : Quelles sont les missions d’une aide à domicile ?

Les inconvénients du vaccin

Bien que les vaccins aident à sauver de nombreuses vies humaines, ils n’ont pas que des avantages. Ils ont également des inconvénients. En effet, l’un des premiers inconvénients de la vaccination est son mode d’administration : la seringue.

En effet, son mode d’administration est source d’angoisse irrémédiable chez les plus petits et pour certains adultes. Et ceci, parce que la piqûre à garder la réputation d’être douloureuse.

Un autre inconvénient est la réaction de l’organisme au vaccin. Il s’agit des réactions locales, normales et immédiates (les douleurs) ou tardive (les nodules). Des réactions générales et plus ou moins normales comme des syndromes fébriles accompagné de céphalées.

En outre, un vaccin peut être la cause des troubles neurologiques chez certaines personnes. Pour ces réactions, il est souvent difficile de savoir s’il s’agit d’une maladie survenant indépendamment de la vaccination ou d’une relation de cause à effet.

À titre d’exemple : une encéphalopathie après administration d’un vaccin de la rougeole. D’autres paralysies faciales ou névrite optique peuvent s’observer après l’administration d’un vaccin contre l’hépatite B. Des atteintes articulaires peuvent aussi s’observer à travers des arthralgies après, une vaccination rubéolique.

Toutefois, il est important de souligner que c’est cas de troubles sont de 1 sur 10000.

En somme, le vaccin prévient des maladies graves, des complications et ainsi sauve des vies, mais il peut causer des réactions secondaires de l’organisme.

Article similaire