News

Énergie verte : à quoi ça correspond vraiment ?

Énergies vertes, énergies renouvelables, énergies durables : tous ces termes très similaires convergent vers une même idée, celle de produire et de consommer plus propre, en minimisant ses impacts sur l’environnement. Énergie verte : à quoi ça correspond vraiment ? Le point sur les ressources hydrauliques, éoliennes, solaires et organiques dont nous disposons sur le territoire.

L’énergie verte : qu’est-ce que c’est ?

L’énergie verte désigne les énergies produites à partir de sources renouvelables et inépuisables comme l’air, l’eau, le rayonnement solaire, la chaleur, ou encore la biomasse. Malgré la présence de nombreux gisements naturels, c’est l’énergie non-renouvelable (pétrole, gaz, charbon, nucléaire notamment) qui domine le paysage énergétique français.

Lire également : Ariana Grande : biographie et actus

La part des énergies vertes est néanmoins chaque année en progression. Elles représentent à l’heure actuelle environ 12 % du mix énergétique du pays, grâce à :

  • l’hydro-électricité produite à hauteur des barrages hydroélectriques ;
  • l’énergie éolienne (parcs éoliens) ;
  • l’énergie solaire thermique ou photovoltaïque ;
  • la biomasse qui produit de la chaleur, de l’électricité ou du biogaz à partir de bois, de matières organiques et de déchets ;
  • la géothermie qui utilise l’énergie du sol pour la convertir en chaleur.

Les offres d’énergies vertes

Consommez-vous réellement renouvelable en souscrivant à une offre d’énergie verte ? C’est la question que tout consommateur d’énergie est en droit de se poser.

A découvrir également : Comment charger une cigarette électronique ?

La fourniture d’électricité ou de gaz provient la majeure partie du temps d’une source conventionnelle, c’est-à-dire non-renouvelable, essentiellement de l’électricité produite à partir de centrales nucléaires et de gaz naturel extrait de la roche par forage. 

Les plus grands fournisseurs qui affichent aujourd’hui une offre de gaz vert ou d’électricité verte s’engagent à assurer une contrepartie, via le dispositif des Garanties d’Origine. Ils injectent alors dans le réseau une quantité d’énergie renouvelable proportionnelle à la consommation d’énergie verte souhaitée de leurs clients.

Les fournisseurs d’énergie alternatifs (100 % verts, coopératifs, valorisant les producteurs d’énergie français) injectent, eux, exclusivement des quantités d’énergie verte dans le réseau d’électricité et de gaz de ville. Assurez-vous de leur mode d’approvisionnement, d’injection et de fourniture d’énergie dans leurs conditons générales de vente.

Curieux de connaître le prix de l’électricité des fournisseurs conventionnels et alternatifs ? Rendez-vous ici : https://www.hellowatt.fr/contrat-electricite/prix-electricite.

Les principaux gisements d’énergies renouvelables

Voyons maintenant dans le détail quelles sont les principales sources d’énergies durables développées en France, alimentant une partie du territoire, des ménages, et peut-être même votre foyer.

L’énergie hydraulique 

L’énergie hydraulique utilise la force des cours d’eau pour transformer l’énergie générée dans les turbines des centrales hydrauliques en électricité. Avec 58,5 TWh d’électricité produite en 2019, c’est la première source d’énergie durable du territoire, alimentant près de 9 millions de personnes ! Ses gisements sont largement exploités. L’hydro-électricité ne devrait a priori pas davantage se développer dans les années à venir, si ce n’est à une échelle plus locale, grâce aux micro-turbines individuelles. Contrairement aux énergies éoliennes et solaires, l’énergie hydraulique est permanente et non intermittente.

L’énergie éolienne

Les éoliennes ont produit en 2019 dans l’hexagone environ 35 TWh d’électricité verte, ce qui en fait la deuxième source d’énergie verte. Elles permettent d’alimenter des milliers de foyers. Un mat d’éolienne fournit d’ailleurs à lui seul de l’énergie pour 1 500 foyers environ. Le nombre de parcs éoliens devrait augmenter d’ici les prochaines années à venir. Le gisement éolien offshore, c’est-à-dire en mer, est en France considérable. Les projets peinent pourtant à se développer : études de faisabilité, d’impacts environnementaux et autorisations administratives obligent.

L’énergie solaire

L’énergie solaire, troisième type d’énergie renouvelable en France, est produite à partir de panneaux thermiques ou photovoltaïques. Ces technologies permettent dans un premier cas d’utiliser la chaleur des rayons du soleil, et dans un second cas d’absorber les photons de la lumière. En 2019, les panneaux solaires domestiques ainsi que les centrales solaires ont permis de produire environ 11,7 TWh d’électricité.

Vous pouvez, vous aussi, produire votre propre électricité renouvelable en installant des panneaux solaires à domicile. Le dispositif est d’ailleurs encouragé par des aides financières de l’État. Profitez-en !

La biomasse

Energie verte biomasse

Ce terme ne vous parle peut-être pas encore, mais il s’agit là d’une ressource présente en grande quantité dans l’hexagone. Qu’il s’agisse des ordures ménagères, des boues des stations d’épuration, des effluents agricoles, des déchets verts, la biomasse est présente partout ! Elle génère en moyenne 4,8 TWh d’énergie par an.

Grâce aux procédés de fermentation, toutes nos matières organiques sont en quelque sorte recyclées. La chaleur produite par cogénération ou dans des centrales dédiées permet de subvenir aux besoins de nombreux ménages pour le chauffage, la cuisson, l’eau chaude sanitaire… Le propane d’origine naturelle (biopropane ou biogaz) est également produit grâce à ces procédés de transformation. Ils marquent un pas vers une consommation plus propre et plus responsable.

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons