Auto

Comment se passe le test ASSR 1 ?

L’attestation de sécurité routière de premier niveau (ASSR1) est une attestation scolaire qui a pour but de sensibiliser les jeunes à la sécurité routière. Il s’agit d’un test sur les règles de conduite et de circulation, qui peut être exigé par la suite pour devenir titulaire du permis de conduire. Il faut noter que cet examen fait partie intégrante des programmes de l’éducation nationale. Découvrez tout ce qu’il faut connaître à son sujet dans cet article…

Qu’est-ce que cet examen de sécurité routière ?

Le test assr 1 est une épreuve théorique dispensée en classe de cinquième au collège. C’est un contrôle des connaissances sur les règles générales de sécurité routière. Il permet de vérifier que les élèves savent reconnaître et analyser les différents dangers auxquels ils peuvent être confrontés en tant que piéton, cycliste, usager de transport en commun ou cyclomotoriste.
Cet examen est indispensable pour obtenir le brevet de sécurité routière et pouvoir conduire un cyclomoteur à partir de 14 ans ou un quadricycle léger à moteur dès 16 ans. En effet, il constitue la première partie (théorie) de l’obtention de ce brevet et permet d’accéder à la seconde étape (formation pratique en école avec l’apprentissage de la conduite).

A lire également : Quelle est la voiture qui coûte le moins cher en entretien ?

Qui peut obtenir l’attestation de sécurité routière de premier niveau ?

Cette attestation scolaire concerne tous les élèves de cinquième ou de niveau correspondant, ainsi que tous les élèves qui atteignent l’âge de 14 ans (donc nés à partir du premier janvier 1988 pour l’année 2022) au cours de l’année civile.
Elle est dispensée dans tous les établissements scolaires, ainsi que dans les établissements publics et privés sous contrat, y compris ceux relevant des ministères de la Défense Nationale, de la Justice, de l’Agriculture et de la Mer, et dans les établissements français à l’étranger.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen est organisé dans les collèges généralement courant mars et durant le temps scolaire. Il se déroule en séance collective. Les élèves doivent répondre à une série de 20 questions à choix multiple, proposées après des séquences vidéo d’environ une minute et portant sur les règles générales de sécurité routière.
Il comporte précisément dix thématiques que sont la circulation, la vitesse, les intersections, les passagers, les équipements, le comportement citoyen, la santé et les conduites à risques, le développement durable, le secourisme et les distracteurs.
Pour obtenir leur attestation, les élèves doivent obtenir au moins 10 bonnes réponses.
S’ils échouent, une séance de rattrapage est organisée la même année ou ils peuvent s’inscrire à une autre session les années suivantes. Il suffit d’en faire la demande au chef d’établissement ou à l’inspecteur académique du département.

A voir aussi : Quelles sont les 3 étapes principales dans l’achat d’une voiture ?

Comment se préparer à cette attestation de sécurité routière ?

La première chose à faire est d’écouter attentivement durant les cours de sécurité routière qui précède les épreuves. Les connaissances exigées ne sont pas nombreuses ni très compliquées.
Pour être au meilleur de son potentiel le jour de l’examen, il est recommandé de s’entraîner comme en condition d’examen. Il faut donc visionner des vidéos et faire des QCM associés qui portent sur le même programme.
Il existe également un site internet créé par l’éducation nationale avec quelques séries de tests gratuits. Il s’agit de http:/preparer-assr.education-securite-routiere.fr.
Vous connaissez tout désormais de l’attestation de sécurité routière de premier niveau. Si vous ne l’avez pas effectuée lorsque vous étiez scolarisé, vous pouvez passer l’attestation de sécurité routière (ASR) en remplacement. Pour cela, vous devez vous rapprocher d’un GRETA ou de votre mairie. Les sessions d’examen annuelles et gratuites sont ouvertes aux jeunes de plus de 16 ans. En cas d’échec, vous devrez vous inscrire à la session suivante.

Article similaire