Immo

Quel statut pour les chambres d’hôtes ?

Le statut juridique est une question de plus en plus importante pour un propriétaire de maison d’hôtes à qui il n’y a pas de réponse typique. Non enregistré, enregistré auprès du RCS, autoentrepreneur, en fonctionnement, tous ces choix sont possibles. Pendant longtemps, les propriétaires de bed and breakfast sont restés des individus simples avec une activité complémentaire. Mais de plus en plus de locataires en font une entreprise dynamique avec une recherche de rentabilité et ne voilent pas notre visage, l’État a besoin d’argent et regarde où il peut trouver des contributions supplémentaires.

Tout dépend de qui vous êtes, retraité, mari d’un salarié, fonctionnaire…, si vous devez cotiser à votre pension, à la sécurité sociale…, quelle partie du revenu provient de votre activité de chambre d’hôtes…

A voir aussi : Comment faire un diagnostic termite ?

Cette fin 2008 devrait faire l’objet d’un suivi attentif. Entre la comparution de l’entrepreneur indépendant qui est attendu décrets au Conseil, la loi sur le financement actuellement en cours au Parlement est et qui pourrait remettre en question les conditions du programme MicroBIC, auquel sont soumis de nombreux propriétaires de maisons d’hôtes, la situation est déroutante. Pour être soigneusement surveillé, mais pour un créateur, il me semble urgent d’attendre quelques semaines avant d’effectuer une procédure officielle. Choisissez sur le jeu avec la réflexion nécessaire et ensuite la solution qui sera la meilleure.

Avec précision, depuis la rédaction de ce texte de blog à la fin de 2008, de nombreuses lois ont été adoptées et les conditions d’enregistrement des locataires dans le RCS ont été définies.

A lire aussi : Où trouve-t-on la Merule en France ?

Article similaire

Show Buttons
Hide Buttons