Business

Création d’entreprise : connaître les différentes étapes !

L’entreprise est une structure dont les différentes composantes concourent à lui donner une grande compétitivité sur le marché. Pour cela, tout doit être bien pensé du début de sa création à sa maturation. Ainsi, pour tout entrepreneur, il est indispensable de connaître les rudiments de la création d’entreprise. D’où l’importance de lire cet article que nous vous proposons.  

Les premières étapes de la création d’entreprise

Avant que votre entreprise voit le jour, il faut d’abord penser à trouver un bon projet de création la concernant. Ainsi, vous saurez si l’activité que vous comptez mener existe déjà ou si vous en serez le précurseur. Puis, vous devrez voir si cette activité est compatible avec votre situation actuelle. Un salarié par exemple, ne pourra pas s’engager dans un projet susceptible de concurrencer l’entreprise qui l’emploie s’il a signé des contrats ou clauses allant dans ce sens. Ensuite, il s’agira de s’informer au niveau de la chambre de commerce sur les possibilités de financement, le statut juridique à adopté ou le business plan le plus approprié à votre projet. En ce moment, il va falloir mener des actions concrètes en informant votre employeur de votre décision pour une rupture de contrat conventionnelle. Cela vous permettra de vous consacrer pleinement à votre activité en engageant des discussions avec votre banque, en faisant appel à des investisseurs et à un comptable pour en savoir plus sur la création d’entreprise.  

Lire également : L’utilité des objets publicitaires

Les autres étapes de la création d’entreprise

Vous devrez élaborer et terminer votre business plan en étudiant le marché. En effet, il s’agira de voir la rentabilité du projet, le montant nécessaire à sa mise en œuvre, et le chiffre d’affaires éventuel qui pourrait en découler. Ensuite, il faudra vous renseigner sur les possibilités d’aides à la création d’entreprise. Dès lors, vous connaitrez les structures ou organismes qu’il va falloir solliciter en tenant compte de la gestion de carrière de vos futurs employés. En outre, il sera question de boucler le financement de votre projet de création d’entreprise. Enfin, vous devrez choisir le lieu où mener votre activité avant qu’une validation du montage de votre projet de création d’entreprise ne soit possible. 

La rédaction du business plan : une étape clé pour réussir sa création d’entreprise

La rédaction du business plan est une étape cruciale pour la réussite de votre création d’entreprise. Elle vous permettra de définir précisément les objectifs que vous souhaitez atteindre, ainsi que les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir. Elle servira aussi de support à la présentation de votre projet auprès des investisseurs et partenaires potentiels.

A lire en complément : Des tables pliantes pleines de qualités, utiles aux entreprises

Pour être efficace, un business plan doit contenir différentes informations essentielles :

• Une présentation de l’entreprise : cette section doit expliquer le concept même de l’entreprise et comment elle se différencie des autres acteurs du marché.
• L’étude de marché : cette partie doit présenter votre analyse sur les tendances du marché et vos prévisions quant au développement futur.
• Le choix stratégique : cette section traitera principalement des choix effectués par rapport aux produits ou services proposés, ainsi qu’à leur prix ou encore leur positionnement marketing.
• L’équipe dirigeante : cette section sera consacrée à la présentation des membres fondateurs et des compétences dont ils disposent dans leurs domaines respectifs.

C’est ensuite que viendront s’appuyer différentes sections relatives au fonctionnement quotidien comme le recrutement, le financement nécessaire au démarrage puis à ses actions futures, notamment son développement commercial mais aussi sa politique RH. L’aspect juridique ne sera pas non plus oublié avec une vision globale qui permet de cerner les risques et opportunités lors du lancement de la structure. Ces sections doivent comporter des analyses précises ainsi que des prévisions chiffrées pour vous assurer une bonne visibilité sur les coûts, dépenses et bénéfices envisagés.

Ce document doit être le plus exhaustif possible afin d’attirer l’attention des investisseurs, mais aussi rassurant pour eux. Il sera donc important que chaque aspect soit conciliant avec un projet réaliste. Un business plan bien rédigé est gage de sérieux aux yeux des partenaires potentiels et peut faire avancer considérablement votre projet de création d’entreprise.

Les formalités administratives à accomplir pour immatriculer son entreprise

• Les entreprises individuelles : elles sont simples à créer puisqu’il suffit simplement d’immatriculer l’entreprise auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont vous dépendez, mais impliquent que le patrimoine personnel soit engagé en cas de problème financier.
• Les sociétés unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL) ou les sociétés par actions simplifiées unipersonnelles (SASU) : elles permettent d’avoir une structure plus complexe et juridiquement indépendante tout en conservant un statut individuel sans avoir besoin d’un autre associé. Elles nécessitent néanmoins davantage de formalités ainsi qu’une publication dans un journal officiel.
• Les autres formes sociétaires comme les Sociétés Anonymes, les SAS, etc. Chaque forme a ses propres caractéristiques, notamment au niveau de la fiscalité et de la comptabilité, ce qui peut influencer grandement sur le choix opéré par le dirigeant lors de sa création.

Les différentes étapes liées à l’immatriculation varient aussi selon le type d’activité choisi. Il faut avant tout demander toutes les informations nécessaires auprès des administrations ad-hoc afin que toutes les démarches nécessaires soient correctement réalisées. Les documents et formalités à fournir peuvent varier en fonction de la taille de l’entreprise et du régime juridique. C’est pourquoi il est souvent recommandé de faire appel à un expert-comptable afin d’être accompagné dans cette démarche.

Une fois toutes les formalités remplies, vous recevrez votre numéro SIRET (Système Informatique pour le Répertoire des Entreprises). Il s’agit de la carte d’identité professionnelle pour chaque entreprise française qui doit être mentionnée sur tous vos courriers commerciaux ainsi que sur votre site web éventuel si applicable.

Au terme de ces étapes clés et après avoir mené à bien toutes les procédures administratives, vous pouvez désormais considérer que votre projet entrepreneurial est bel et bien lancé !

Article similaire