Business

Comment financer son projet professionnel ?

Quand on a un projet professionnel de création d’entreprise, la question du financement est essentielle. Démarchage, crédit / prêt, investisseurs, famille, amis… Financer un projet d’entreprise ne se fait pas à la légère. On vous explique tout ce que vous devez savoir sur le financement de projet professionnel.

Préparer son projet présenter son plan

Afin d’obtenir toutes ses chances de financement, un projet professionnel de création d’entreprise doit être clair, précis et bordé. Vous devez donc avoir pensé votre projet professionnel sous toutes ses coutures. Ainsi, vous êtes en mesure de répondre à toutes les questions de vos investisseurs.

Lire également : 8 jours à New York : voici ce que vous ne devez pas rater

En effet, avant de donner le feu vert d’un financement de projet professionnel, les investisseurs sont en attente de plusieurs informations qui détermineront leur aval sur le financement. Trois éléments sont systématiquement passés au peigne fin :

Ces trois questions doivent avoir des réponses préparées et claires.

Ce qu’il faut éviter face aux investisseurs

De nombreux projets de création d’entreprise ne voient pas le jour dû à des failles dans le plan de présentation :

  • L’équipe est viable, mais le projet ne tient pas debout ;
  • Le concept semble viable, mais l’équipe est bancale et ne semble pas à même de porter le projet à sa croissance maximale ;
  • L’équipe est bonne, le concept est bon, mais il est impossible de répondre à la question concernant un potentiel retour sur investissement (quand et comment).

Votre projet doit donc être appuyé par un véritable plan de bataille, pour ne pas se laisse détrôner par des investisseurs frileux. Votre Business Plan doit être parfait : prévisionnel, trésorerie (flux), un ROI estimé, chiffré et daté, ainsi qu’une démonstration d’une analyse sérieuse du marché concerné. Vous devez prouver aux investisseurs potentiels que vous savez exactement de quoi vous parlez.

Les demandes de financement

Comment faire ses demandes de financement ? Il faut tout d’abord être très précis. Pour cela, des estimations doivent avoir être anticipées et doivent pouvoir être présentées sur demande :

  • Projetez-vous sans exagérer vos chiffres ;
  • Soyez réaliste sur votre dossier ;
  • Préparez des arguments basés sur l’offre et la demande ;
  • Demandez un montant de prêt crédible à obtenir en une seule fois ;
  • Anticipez l’apport que vous pouvez faire vous-même ;
  • Envisagez le pire scénario, plutôt que le contraire.

Les demandes de financement pour un projet professionnel et une création d’entreprise, si elles sont réalistes et sérieuses, ne peuvent que vous diriger vers des investisseurs sérieux. À vous de les choisir !

En préparant bien votre business plan, vous décrocherez les aides nécessaires auprès d’une banque (prêt / crédit), d’amis, de la famille et des investisseurs de votre choix. Votre activité pourra ensuite démarrer en toute sérénité : une épine en moins dans le pied.

Comprendre vos investisseurs

Pour être sûr de ne pas commettre d’impair face à vos potentiels investisseurs, il est essentiel de savoir vous mettre à leur place. Il s’agit d’une stratégie relationnelle qui vous ouvrira des portes toute votre vie. Quand on sait exactement quelles réponses et quelle attitude sont attendues de nous, on est plus en mesure de répondre à ce qui nous est demandé.

Ainsi, le projet doit apparaître comme étant gagnant pour toutes les parties qui s’impliquent dans le projet professionnel sur le court, moyen ou long terme. Travaillez votre concept et démontrez à vos interlocuteurs que leur argent sera dépensé d’une manière logique et utile. Il s’agit d’une véritable levée de fonds qui doit porter votre projet professionnel vers son essor et son succès. Ne lésinez pas sur votre argumentaire, chiffres à l’appui, tout en restant réaliste et humble.

Bon courage pour votre projet professionnel de création d’entreprise !

Les types de financements disponibles

Après avoir défini votre projet professionnel et étudié les attentes de vos investisseurs potentiels, pensez à bien vous renseigner sur les différentes options de financement disponibles ces dernières années, grâce notamment à l’émergence de plateformes en ligne spécialisées dans ce domaine comme Ulule ou KissKissBankBank.

Si vous êtes en mesure d’attirer des investisseurs privés pour soutenir votre projet professionnel, vous pouvez aussi recourir au capital-risque. Les investisseurs apporteront alors des fonds propres contre une participation dans le capital social de l’entreprise créée. La start-up doit alors obtenir rapidement une croissance solide et durable afin de pouvoir générer suffisamment de revenus pour rentabiliser cet investissement.

Pensez à bien analyser les différentes options qui s’offrent à vous et d’évaluer laquelle pourrait être la plus adaptée à votre projet professionnel. N’hésitez pas à consulter des experts pour vous aider dans votre recherche de financement et ainsi mettre toutes les chances de votre côté pour réussir !

La gestion de son budget et de ses dépenses professionnelles

Une fois votre projet professionnel financé, pensez à bien gérer vos dépenses et votre budget. La gestion financière est un aspect crucial pour assurer la pérennité de votre entreprise. Voici quelques astuces pour vous aider à y parvenir.

Établissez un budget prévisionnel en prenant en compte les différentes dépenses liées à la création et au fonctionnement de votre entreprise : location de locaux, salaires des employés, achats de matériel ou encore frais administratifs.

Veillez à suivre régulièrement l’évolution de vos finances grâce à une solution comptable adaptée. De nombreux outils sont aujourd’hui disponibles sur le marché pour vous aider dans cette tâche, comme QuickBooks ou Sage.

Pour limiter les risques liés aux dépenses personnelles qui peuvent impacter négativement votre trésorerie professionnelle, pensez aussi à séparer clairement vos finances personnelles et professionnelles dès le départ. Ouvrez un compte bancaire dédié exclusivement à l’activité professionnelle afin d’y verser tous les revenus générés par cette dernière et y effectuer toutes les transactions nécessaires sans confusion possible.

Gardez toujours un œil attentif sur votre trésorerie en surveillant étroitement vos entrées et sorties d’argent. N’hésitez pas non plus à renégocier certains contrats auprès de fournisseurs ou prestataires si vous constatez que cela peut avoir des répercussions positives sur vos résultats financiers.

Avec une bonne gestion financière, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté pour assurer la réussite et la croissance de votre entreprise sur le long terme.

Article similaire