TPE / PME

2 idées pour faire des économies durables sur ses charges

Avec la crise économique qui se profile, les artisans et les dirigeants de TPE doivent absolument partir à la chasse au gaspi afin de baisser autant que possible leur seuil de rentabilité. 

Pour réussir une baisse durable de vos charges, vous devez bien entendu étudier en priorité vos principaux postes comptables d’achats et de locations. L’analyse de vos principaux postes de dépense, hors frais de personnel, impôts et taxes, permet souvent de trouver différentes opportunités de réaliser des économies à qualité constante. En raison de leur importance stratégique, vous avez sûrement régulièrement étudié et renégocié les conditions commerciales de ces biens et services avec vos fournisseurs. 

A lire en complément : Facilium, l’agence intérim rennaise face à la concurrence du marché de l’intérim

D’autres économies substantielles se cachent également dans d’autres contrats secondaires rarement réétudiés. Voici 2 idées qui vous aideront à faire des économies durables sur vos charges.

Optimisez vos achats de fournitures non-stockables

Avant de vous précipiter pour comparer les offres énergie pour professionnels ou vos tarifs de fourniture en eau, prenez quelques minutes pour analyser les montants des dépenses comptabilisées dans votre compte 6061 au cours de vos exercices précédents. Il y a fort à parier qu’il s’agit d’une somme assez coquette ! 

A lire en complément : Entreprise de nettoyage : quels produits nettoyants utiliser ?

Pour optimiser vos achats de fournitures non-stockables, il est indispensable de régulièrement mettre en concurrence les opérateurs d’énergie et d’eau afin de saisir les meilleures opportunités du moment. 

Renégociez vos contrats d’assurance

Pour le dirigeant en quête d’économies, les contrats d’assurance représentent souvent un joli gisement d’économies. Révisées annuellement, les primes d’assurance ont une tendance haussière sur la durée assez impressionnante. Pour vous en convaincre, comparez les montants reportés dans le compte 616 sur quelques exercices. Si vous n’avez pas renégocié vos contrats, vous ne manquerez pas de constater une augmentation certaine de ces dépenses. À l’aide de la subdivision prévue par le PCG, vous pourrez aisément identifier les principales causes de cette hausse. 

En exploitant les possibilités offertes par ces marchés dérégulés, vous allez pouvoir chasser les économies poste par poste à l’image des décideurs des grands groupes privés et publics.

13 juillet 2020
Show Buttons
Hide Buttons